• Fabien Chalot

Quand l'écologie devient une réalité économique (Éclairages · Déc 2020)

Mis à jour : avr. 23

Cinq ans après la COP21 à Paris, "La déco écolo se confirme", titre (courageusement !) Elle Décoration : un article de fond, structuré et argumenté, témoin d'une mutation profonde de notre société, de notre économie, et précurseur du désormais fameux "monde d'après"...


Au-delà de l'ironie sur l'anecdote, et derrière la frivolité apparente des propos, ceux-ci témoignent d'une préoccupation grandissante des consommateurs, dont l'impact sur l'économie devient réel. Le 'green washing' ne suffit plus pour briller, la déco 'hype' non plus, il faut des actes. Si les échéances restent incertaines, les entreprises connaissent bel et bien les prémices de ce qui s'annonce comme une inflexion majeure. Nous avons regroupé quelques articles pour faire le point.


Bonne lecture, belles fêtes de fin d'années aussi particulières soient-elles, et portez-vous bien,


L'équipe Gjoa Conseil


PS: et pour vos derniers cadeaux, pensez éco-responsables et local bien sûr ;-)

Une tendance initiée par les consommateurs ?

Alors que L'Oréal concrétise son engagement vers une

transparence de son impact écologique, des jeunes pousses font, sans complexe, le lien entre écologie et profit.


Des actionnaires impliqués

Dans le BTP, LafargeHolcim a émis une obligation dont

le coupon dépendra de résultats écologiques. Total sort d'une confrontation avec des actionnaires (Rothschild, Crédit Mutuel, Banque Postale...) sur son engagement réel en faveur du climat.


La normalisation en marche

Alors que le CAC 40 se retrouve revu et classé, l'impact d'Amazon avec ses propres labels et certification pourrait bousculer durablement les chaines d'approvisionnement.


Il y a cinq ans, presque jour pour jour

Souvenez-vous, le 12 décembre 2015, la COP 21 réunissant 195 pays au Bourget était clôturée par une ovation à l'annonce des objectifs de réduction à 1,5°.

La parole à un expert


Entrepreneur engagé et actionnaire de Time for the Planet, Thomas Nouvian a pris quelques minutes pour nous partager ses clés de lecture, merci à lui !


On sent une prise de conscience économique de l'écologie, partages-tu cette impression ?

Je constate trois faits marquants dans l'actualité :

  1. Le forum économique de Davos a publié un manifeste pour le développement durable, ce n'est pas dans leurs habitudes,

  2. L'importance prise par la convention citoyenne pour le climat, qui a mis l'exécutif sous pression,

  3. Enfin, l'environnement était dans le top 3 des sujet de l'élection américaine.

Donc les lignes bougent ? Oui, 2020 apparaît comme un point de bascule.


La fin du 'green washing' pour les entreprises ? Certains communiquent sur leurs efforts de réduction unitaires, avec une augmentation des volumes, et in fine un impact absolu croissant. C'est du green washing, d'autant que la neutralité carbone n'a malheureusement de sens qu'au niveau planétaire.

Notre actualité en bref

Trois sujets passionnants sur ce dernier trimestre :

  • Cadrage stratégique puis transformation d'une PME internationale dans l'électronique

  • Amélioration du pilotage pour soutenir la croissance d'une pépite de l'IoT

  • Plan stratégique dans la santé après une phase de croissance externe intense

Vous souhaitez en savoir plus ? Parlons-en !